Introduction à la décoration d’intérieur

Cette page d’introduction vous présente les différents thèmes que nous allons développer tout au long de votre formation.

Vous pouvez naviguer dans cette page à votre convenance :

  • Découvrez tous les thèmes en séquence, en suivant le déroulé de cette page
  • Accédez directement à un thème, en cliquant sur une des images ci-dessous ou en utilisant la navigation par points affichée sur la droite de votre écran

Quand vous commencez à faire défiler la page, vous pouvez revenir en haut de page en cliquant sur le bouton ^ qui apparaît en bas à droite de votre écran.

 

Rendre son lieu de vie fonctionnel, esthétique et confortable

 
Votre maison est votre cocon, l’endroit où vous pouvez vous sentir bien chez vous.

Dans notre quotidien on apprécie beaucoup une maison saine et bien aménagée.

Il est vrai qu’un lieu de vie en désordre ne permet pas de se sentir bien chez soi, et pourra même nuire à la bonne santé psychique des habitants.

Quand on vit depuis longtemps dans la même maison ou le même appartement, on a tendance à accumuler un maximum de meubles, de livres, de magazines et autres ramasse-poussières en tous genres.

Ainsi, si l’on souhaite baigner dans une tranquillité nouvelle, il est conseillé de procéder à un grand ménage de printemps, afin d’éliminer tous les éléments nuisibles à votre entourage.

Pensez à faire le tri dans les espaces où vous avez tendance à stocker les papiers, les magazines ou des livres de votre bibliothèque déjà débordante. Sélectionnez le strict nécessaire et débarrassez-vous du reste !

Selon Dominique LOREAU dans son livre l’Art de la simplicité, il faut parfois simplifier au maximum votre espace de vie pour se sentir bien chez soi. Même si faire des choix est parfois pénible. Ce n’est pas le fait de jeter des choses qui est difficile mais de juger ce qui est utile ou inutile. Parfois jeter est considérer comme gaspiller, on pourrait même se sentir coupable. Mais si on jette, on se débarrasse des choses dont on a plus besoin, on ne gaspille pas.

En gardant les objets, on remplit notre espace de vie avec les souvenirs qui selon nous, nous rendent heureux ! Est-ce vrai ? Mais l’attachement au passé envahi aussi notre futur.

Le fait de vous détacher, de vous débarrasser  de vos objets peut être très éprouvant pour vous mais ensuite vous allez ressentir une satisfaction d’avoir pris une bonne décision !

Changer, améliorer, cela veut dire de passer d’une étape de votre à une autre. Cela va vous permettre d’ouvrir de nouveaux horizons, peut aider à devenir celle ou celui que vous aimeriez être.

C’est pourquoi, en faisant de la place dans votre espace de vie, on vous conseille d’opter pour le minimalisme.

Le principe du minimalisme est la netteté, la discipline, la volonté de vivre avec le stricte nécessaire dans des pièces propres et bien aérées.

D’après Dominique LOREAU le minimalisme nécessite une discipline de vie et un grand souci de détail. Tout d’abord il faut ne pas se laisser envahir par les objets et les meubles, éliminer le plus possible. Garder dans votre esprit de garder le strict minimum. Et cela va même refléter dans votre manière de vivre, dans votre style vestimentaire qui deviendra plus élégant, votre maison deviendra plus confortable, esthétique et fonctionnel.

Pour avoir une vie plus facile, Dominique Loreau propose se poser des questions telles que :

  • Qu’est-ce qui me complique la vie ?
  • Est-ce que ça en vaut la peine ?
  • Quand suis-je le plus heureux ?
  • Est-ce que le fait d’avoir est plus important que le fait d’être ?
  • Jusqu’à quel point puis-je me contenter de peu ?

La décoration d’intérieur consiste à aménager un espace de vie pour l’embellir, le rendre fonctionnel et agréable.

Après une journée difficile au travail et dans les transports, on n’a qu’une envie de rentrer chez soi pour se détendre et se sentir bien. Votre maison doit devenir votre cocon, votre havre de paix, votre lieu de repos et une aire thérapeutique, là où vous allez vous ressourcer.

C’est à notre cocon de nous redonner de l’énergie, de la vitalité, de l’équilibre et de la joie.

Aménagement de l’espace

 

Il faut créer la fluidité dans votre espace de vie. Ce sera votre intérieur qui nécessitera un minimum d’entretien, de rangement et de travail, tout en apportant le confort, le calme et la joie de vivre.

Par exemples les intérieurs japonais sont connus par ses caractéristiques l’efficacité, la flexibilité et le concept « Moins pour Plus ».

Dans l’art architectural japonais le style « flottant », ou « style espace blanc » est très connu, c’est un style dans lequel les choses existent grâce au vide qui les entoure.

Les gens qui optent pour ce style sont très minimalistes : il y a quelques livres,  une bougie parfumé et un grand et confortable canapé.

Dans une pièce meublée de vide, psychologiquement on voit plus de lumière, chaque objet devient un objet d’art et chaque minute passée dans cette pièce est un moment précieux.

En choisissant un espace vide, les habitants ont le sentiment qu’ils ont le contrôle de leur existence, parce qu’ils ne sont pas possédés par les objets, ce qui leur apporte surtout un confort et une satisfaction.

Ce que nous exprimons au monde définit assez souvent notre caractère, ce que nous sommes en nous-même.

Aménageant  notre espace de vie conforme à nos aspirations les plus profondes, cela permettra de créer le lien entre notre intérieur et notre extérieur.

C’est pour cela d’ailleurs nous comprenons mieux quelqu’un en voyant là où il vit. Sa maison nous parle de lui. Son environnement forme sa personnalité et influence les choix qu’il fait.

Parfois certaines maisons ressemblent à des garde-meubles, à des brocantes ou des musées.

Au Japon c’est le contraire. Une pièce n’est considérée occupée que lorsqu’elle est occupée physiquement par une personne.

Quand la personne quitte cette pièce, il ne devrait rester aucune accumulation, aucune trace qu’il y avait quelqu’un ici. Tous les objets utilisés doivent être pliés, rangés et mis dans les placards.

Un intérieur avec un mobilier sobre permet plus de mobilité. Les meubles et les objets dans votre espace de vie doivent rester légers mais pratique pour votre corps.

Par exemple, vous pouvez choisir un tapis moelleux, un revêtement mural en bois odorant, une salle de bain avec des couleurs rafraichissantes. Jeter tous les objets qui sont lourds, pesants, encombrants et qui absorbent la poussière comme les tapis de laine, les lampadaires avec des fils longs et dans lesquels c’est facile de trébucher, les tapisseries murales, les objets en cuivre qui devient ternes et les autres ramasse-poussière.

Rendez votre intérieur compact, confortable et pratique. Votre but est de vivre aisément ! Le confort dépend souvent de l’espace de votre appartement ou maison. Simplifier au maximum votre espace de vie, débarrassez-vous de tout ce qui ne sert à rien.

Agrandissez votre espace. Si vous avez trois petites pièces, alors casser les murs et faites en une grande pièce.

Faites le nécessaire pour faire quelque petits travaux à domicile. Changez tout ce qui ne fonctionne aisément ou qui fait du bruit. Changez les robinets qui ferment mal, les chasses d’eau bruyantes, des portes qui grincent, des poignées inadaptées etc.

Tous ces petits détails empoisonnent votre quotidien sans que vous vous rendiez compte.

Si vous avez une cuisine près de votre salon, pourquoi pas la transformer en cuisine américaine. Vous gagnerez plus de lumière et plus de convivialité dans votre pièce à vivre.

Choisir les couleurs des murs

 

Pour respecter le style de votre maison, maintenant il faut réfléchir aux couleurs des murs.

Les couleurs bien choisies influent sur notre bien-être.

Elles peuvent aussi changer la perception de la pièce, elles peuvent l’agrandir ou l’écraser.

Le principe de bien choisir les couleurs des murs c’est donner une ambiance à la maison ou votre appartement.

Garder dans votre esprit que votre maison doit rester bien éclairée, pour cela optez plutôt pour des couleurs claires. Chaque couleur a une réflectivité particulière, c’est pour cela qu’il est important de bien choisir les couleurs des murs et des plafonds.

Si vous optez pour la couleur blanche qui possède la plus forte réflectivité (jusqu’à 90%) alors que les couleurs plus sombres possèdent bien évidement une réflectivité inférieure. Évitez aussi un grand contraste de couleurs entre les couleurs des murs et des plafonds.

Il vaut mieux choisir les couleurs clairs des murs et des plafonds, car ils vont  produire un meilleur éclairage même avec minimum de lumière.

Les couleurs neutres, comme le blanc, le beige et le gris, restent des basiques en matière de déco car ils s’associent avec tous les styles et sont indémodables. Ces couleurs peuvent aussi servir à tempérer des couleurs vives.

Par exemple le gris perle est intemporel, discret et incontournable, le gris clair est le nouveau blanc… et le parfait caméléon dans la maison !

On peut le jouer ton sur ton et l’associer à des matériaux chauds, comme le cuivre ou l’or, pour un décor classique chic ou le ponctuer d’accents de couleurs ou de touches fluos pour puncher l’intérieur. C’est là sa force : il se prête à toutes les métamorphoses et à toutes les envies.

Les couleurs froides, comme le bleu, le vert ou le mauve, sont apaisantes. Elles sont aussi connues dans les contrées les plus arides du globe pour apporter de la fraîcheur à la maison. Elles sont à conseiller dans les pièces d’eau ou les chambres.

Par exemple, la salle de bain est souvent la pièce la plus étroite. Il vaut donc mieux éviter les couleurs trop vives qui oppressent, notamment le rouge. Laissez également le plafond blanc pour éviter le sentiment d’écrasement. Les couleurs froides sont plus conseillées pour cette pièce de cocooning, car elles apportent une sensation de fraîcheur et de repos. Le bleu, notamment, est la couleur qui rappelle le plus l’eau.

La chambre à coucher est le lieu dédié au repos. Cette pièce permet de se ressourcer et d’évacuer le stress de la journée, mais aussi et surtout d’y dormir. Les couleurs qui excitent sont à bannir, sous peine de dire adieu à un sommeil réparateur. Vous devez donc opter pour des couleurs douces, comme le lin, le rose ou le bleu pâle.

Vous pouvez évidemment choisir une couleur vive, comme le turquoise ou le violet, mais elle devra être contrebalancée par des couleurs plus apaisantes.

Et pour la chambre d’enfant vous pouvez choisir les couleurs bleu ciel, vert ou rose.

Les couleurs chaudes comme le rouge, l’orange ou encore le jaune, représentent et apportent vitalité et énergie. Elles sont à privilégier pour les pièces à vivre, car elles y apporteront de la gaieté. Il est rarement recommandé de recouvrir la totalité des murs d’une pièce de couleurs chaudes, qui peuvent agresser, mais par touches ou posées sur un ou deux murs, elles apportent chaleur et lumière.

La cuisine est l’une des pièces les plus vivantes de la maison où l’on prépare et où l’on prend les repas. C’est une pièce dédiée à la convivialité. N’hésitez pas à vous faire plaisir sur les couleurs vives. Les seuls critères de décision seront de choisir une peinture adéquate à la pièce et une tonalité assortie avec vos éléments. Pour redonner vie à la cuisine pouvez opter pour les couleurs d’Andalousie d’Espagne comme le jaune, le rouge et l’orange.

Le salon est la pièce principale de la maison, celle où l’on vit le plus. Il est donc important de soigner la décoration, en choisissant bien les couleurs, car cet endroit sera représentatif du style de votre maison. Cette pièce sera autant dédiée aux temps calmes qu’aux moments animés de jeux et de discussions familiales.

Les couleurs les plus gaies s’y prêtent autant que les couleurs sobres. Il est surtout important d’y respecter une certaine harmonie avec votre décoration. Moins la pièce est lumineuse, plus il est préférable d’opter pour une palette de teintes claires.

Choisir les sols de maison

 
Une fois que vous avez déterminé l’espace et les couleurs de vos pièces, vous pouvez choisir les sols de votre maison.

Faîtes défiler et pivoter les cartes pour découvrir les caractéristiques de chaque type de sol.

Le parquet : jamais détrôné

Le parquet a toujours plu, et il plaît toujours. En constante hausse, il se pose naturellement dans toutes les pièces sèches de la maison. Mais aussi couramment dans la cuisine, puisque celle-ci se retrouve souvent « à l’américaine » dans le séjour. On le prévoit parfois dans les salles d’eau avec des essences ou des traitements adéquats. Le chouchou reste le chêne, massif ou contrecollé, avec le moins de nœud possible et dans des nuances claires voire même blanchies. Les bois exotiques restent peu utilisés, mais le bambou (qui a fait son apparition sur nos sols vers 2009) est de plus en plus demandé. Les lames larges ont la cote ainsi que la pose à joints perdus (à l’anglaise).  La dernière tendance est d’utiliser des lames de différentes largeurs (pose à la française), ou de poser les lames en diagonal dans la pièce, ce qui donne un effet beaucoup plus moderne. Côté finition, pas de doute, le vernis domine tout : plus résistant, plus simple à entretenir, il laisse loin derrière l’huile et la cire.

Moquette : en baisse

Les moquettes ne plaisent plus. Les fabricants ont beau proposer des modèles respectueux de notre santé ou de l’environnement et forcer la communication en affirmant que : oui, la moquette est le produit le moins nocif à la qualité de l’air intérieur. Rien n’y fait, voilà bien longtemps que nous n’en avons pas fait poser.

Les PVC : belle progression

Les sols PVC (pas le linoléum) sont de plus en plus utilisés dans nos intérieurs. Il faut dire qu’ils sont bon marché, facile à poser et à entretenir. Les fabricants ont fait beaucoup d’efforts pour redorer l’image de ce produit. Grâce à des nouvelles techniques d’impression, ils parviennent à proposer des motifs et des textures très étonnants. En renouvelant régulièrement leurs collections, ils multiplient les références. Les « imitants » sont au top : faux parquets, tomettes, sols métal… certains motifs sont plus vrais que nature, au point  qu’il faille se baisser et effleurer le revêtement pour se persuader que ça n’est pas du vrai.

Carrelage de sol : bien représenté

Le carrelage ne déçoit jamais : pérennité, solidité, facilité d’entretien… il s’agit d’un revêtement de sol qui reste beaucoup posé, avec une belle tendance à la hausse. Le gré cérame est le produit-phare, en version « pleine masse » pour des carreaux unis ou « émaillés », il est capable d’imiter les matériaux les plus divers y compris le bois. La tendance est aux carreaux foncés, bruns, gris anthracite et aux modules de plus en plus grands (80×80 – 90×120). Attention tout de même à ne pas exagérer.

Carreau de ciment : c’est la folie

Depuis 2011 environ, la mode fait la part belle aux carreaux de ciment. Grâce à ses motifs variés (géométriques ou floraux) répétés en mosaïque, le carreau de ciment est capable de revêtir un style ancien qui convient parfaitement aux rénovations vintage. Mais il peut aussi donner un aspect extrêmement moderne par des jeux de formes et de couleurs inédites. Dans les salles d’eau, cuisines et salles de bains (pas dans la douche), parfois dans l’entrée et le couloir, le carreau de ciment généralement en 20×20, étale ses couleurs et ses motifs sans partage pour le reste de la décoration.  Seuls bémols, les délais de fabrication et de livraison sont toujours extrêmement longs.

Le béton ciré : fait l’unanimité

Devenu abordable, le béton ciré a plu pour son côté brut, épuré et moderne. Poussé par les magazines et les émissions de décoration, il est aujourd’hui un revêtement de sol comme les autres, ou presque, très demandé. Les produits minces, idéals en rénovation, peuvent se poser dans toutes les pièces et même sur les murs. Aux couleurs traditionnelles dans les nuances de gris, se sont d’abord ajoutées des variations avec des bruns puis des couleurs plus claires, acidulées, jaunes, bleues… attention, nous avons eu parfois de mauvaises expériences en essayant de le mettre en œuvre dans la douche.

Choisir le linge de maison

 
Dans cette présentation, découvrez les caractéristiques des différents tissus utilisés pour le linge de maison, comment assortir les coloris de votre linge de maison, et comment l’entretenir pour préserver ses qualités d’origine.
Passer une bonne nuit est essentiel pour notre santé et notre équilibre mental. Savez-vous que la qualité de notre sommeil dépend aussi de notre matelas et de notre linge de lit ?

Vu le temps que l’on passe dans son lit, cela vaut la peine d’investir dans des draps de qualité : vous sentirez très vite la différence et ne pourrez plus vous en passer

Comment choisir la parfaite parure de lit ?

Les matières

Pour le linge de lit, on distingue plusieurs catégories de tissus : le coton, le lin, mais aussi le poly-coton, le métis, la microfibre polyester et la viscose de bambou. Le linge de lit coton est le plus répandu et se décline lui-même en plusieurs finitions :

  • La percale : doté d’un tissage très fin, il donne un aspect quasiment satiné au tissu et un toucher très doux. Certainement le plus confortable et le plus qualitatif en matière de linge de lit.
  • Le satin : également tissé très fin, il fait partie des qualités de tissus de qualité supérieure. Autre avantage, il est très souple et chaud en hiver. Les reflets et l’aspect brillant du satin ont leurs adeptes et leurs détracteurs. Une question de goût.
  • Le jersey de coton : souple, douillet et facilement extensible, on retrouve le jersey dans les draps-housses car ils s’adaptent facilement à la forme du matelas à habiller.
  • La flanelle : reconnaissable grâce à son toucher duveteux, il est très apprécié en automne et hiver lorsque les nuits sont plus longues et plus fraîches car il apporte un confort et une chaleur incomparables.
  • Le lin, quant à lui, est un tissu naturel agréable en été, car très rafraîchissant, et douillet en hiver. Avec le temps, le lin vieillit bien, il est très résistant.

Les coloris

Assortis, dépareillés, blancs, à rayures, exotiques, avec ou sans motif, bariolés, à thématique, chics, neutre… Les goûts et les coloris, ça ne se discute pas, mais voici quelques astuces à garder à l’esprit pour choisir le coloris de votre linge de lit.

Des coloris plutôt neutres et sobres vieilliront mieux. Par exemple, le blanc n’a pas d’effet de mode, vous vous en lasserez moins vite.

Si vous hésitez, sachez que le linge de lit peut être sélectionné en fonction des coloris de votre chambre, de votre mobilier, de vos rideaux ou de votre décoration.

On a pris l’habitude de voir des chambres aux tissus assortis, mais l’une des tendances actuelles consiste à mixer coloris et matières. Des coussins dépareillés, une taie de traversin qui n’a rien à voir avec la housse de couette, des matières différentes entre le drap housse et le drap.

 L’entretien

Il est conseillé de renouveler l’ensemble de son linge de lit chaque quinzaine. La nuit, le corps dégage beaucoup d’eau, favorisant le développement des acariens. L’aération quotidienne des draps est donc nécessaire, mais insuffisante pour limiter leur prolifération.

Et maintenant, validez vos acquis !

 

Répondez tout d’abord à ce quiz.

fond d ecran

Êtes-vous un bon décorateur d’intérieur ?

Puis réalisez cet exercice de mise en situation.